Sérignan : 22 agents du recensement entament leur tournée

Jusqu’au 19 février, 22 agents vont assurer le bon déroulement du recensement en allant à la rencontre des habitants des 23 secteurs de la ville.

Photo © Facebook Ville de Sérignan

C’est parti pour un mois à travers la ville pour les agents dédiés à la mission du recensement. Pour se faire reconnaître, ils possèdent une carte signée du maire Frédéric Lacas. Dans chaque boîte aux lettres, ils s’apprêtent à déposer un formulaire. Sur ce document, les habitants vont découvrir leur identifiant de connexion au site www.le-recensement-et-moi.fr.

Des données déterminantes

Cet acte citoyen entre dans le cercle des démarches administratives digitalisées. Mais les agents ont pour mission de prendre le temps d’accompagner les personnes qui n’ont pas l’équipement ou les connaissances, pour répondre au formulaire en ligne. Une attention qui ne doit pas occulter leur devoir de confidentialité. Soumis au secret professionnel, les agents recenseurs ont conscience de récolter des informations personnelles, protégées et anonymes.

En effet, seul l’Insee (Institut national de la statistique et des études économiques), est autorisé à exploiter les formulaires remplis. La mairie invite les habitants à remplir leur devoir civique en participant au recensement qui permet ensuite aux services publics d’adapter leurs moyens à la population. Ainsi, le nombre d’habitants et les réponses apportées au formulaire sont déterminants dans la participation financière de l’Etat aux projets des communes.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.