Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

SERIGNAN - Chiens en ville : Il n'y a pas de solution miracle !

Il y a un sujet qui revient en permanence sur le tapis : celui…

Il y a un sujet qui revient en permanence sur le tapis : celui des chiens. Comme partout, Sérignan est confronté au problème des déjections canines qui dégradent la qualité de vie et les conditions d'accès de tous : piétons, vélos, poussettes, personnes en fauteuil roulant…

C’est le casse-tête de toutes les villes : comment répondre tant aux demandes des habitants qui subissent les incivilités de certains, qu’aux propriétaires de chiens qui souhaiteraient qu’on leur facilite le quotidien ? C’est quasiment impossible car aucune solution n’est satisfaisante pour tous.

À Sérignan, des panneaux de sensibilisation sur l’obligation pour les maîtres de ramasser ont été fixés sur les espaces verts pris pour cible et des distributeurs de sacs à crottes ont été disposés en de nombreux points de la Ville. Malheureusement on le voit, tout cela n’est pas suffisant pour certains propriétaires canins mais indélicats.

Il reste la solution des “canisettes” mais c’est une fausse bonne idée. De nombreuses villes font machine arrière sur ces espaces dédiés car ils portent fortement préjudice au voisinage et sont en plus de cela vite boudés des utilisateurs. En effet, même nettoyés quotidiennement, l’odeur devient vite pestilentielle à plusieurs mètres à la ronde, surtout l’été. Aussi, ces zones doivent être éloignées des habitations et commerces… et donc du centre-ville ! Le problème n’est alors toujours pas réglé.

Nous revenons souvent sur ce sujet car il exaspère beaucoup de monde : les personnes qui doivent éviter les crottes dans nos rues ou sur les rives de l’Orb sont à bout, et les propriétaires qui ramassent se font regarder de travers à cause de quelques-uns qui font preuve d’égoïsme et de fainéantise, qui ont pris un animal domestique mais ne veulent en accepter que les côtés positifs. Aussi, il faut le rappeler : il n’est pas facile de posséder un chien en territoire urbain et c’est une décision qui doit être mûrement réfléchie car elle est assortie d’obligations :

– en ville, la laisse est obligatoire (et pour certaines espèces, la muselière se rajoute à la laisse). Cette règle a pour but d’assurer la sécurité de tous, car on ne peut pas deviner le niveau d’éducation et d’agressivité des chiens que l’on croise ;

– en ville, il faut ramasser les crottes de votre chien, et même éviter que votre animal n’urine sur les devants de porte ou sur le mobilier urbain.

Nous avons de la chance à Sérignan car la campagne est à quelques pas de nos maisons. Aussi, il est facile de promener son chien sans nuire à ses voisins ! Car même si la Ville a pris des mesures pour maintenir sa salubrité et sa sécurité en équipant ses employés de matériel adapté pour intervenir au plus vite (tricycle, aspirateur…), les employés municipaux ne peuvent passer leur temps à ça, il y a tant d’autres choses à faire pour entretenir une cité.
Donc nous le rappelons : une commune ne peut se substituer aux devoirs des propriétaires.

Vous avez un chien ? Vous vivez en ville ou n'avez pas jardin ? Il n’y pas d’autre solution : c’est à vous de ramasser !
Pour rappel, ne pas ramasser une déjection canine est passible d'une amende qui, à Sérignan, est passée récemment de 35€ à 68€.

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.