Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

SERIGNAN - Histoires d'arbres...

Sérignan aime les arbres. La Ville en plante autant que possible chaque année et…

Sérignan aime les arbres. La Ville en plante autant que possible chaque année et entretient affectueusement son “patrimoine vert”. Elle n’a pas hésité, l’an passé, à faire dévier de quelques mètres l’énorme mur-digue de protection contre les inondations pour préserver un arbre placé sur la trajectoire initiale. De la même manière, la réfection totale de la rue de l’Égalité qui va débuter sous peu se fera sans couper le moindre platane existant.

Sur cette page, on vous parle souvent de nos arbres. À l’automne, on vous montre les photos du Gingko biloba des jardins de ville lorsque ses feuilles sont dorées. Durant l’hiver, on partage les premiers amandiers et mimosas en fleurs. Au printemps, c’est le rose des arbres de Judée que l’on publie pour vous. Et l’été, nous ne nous lassons pas des photos des platanes centenaires de la promenade qui permettent de rester à l’ombre durant la journée.

Tous ces arbres sont des habitants de la ville, anciens ou nouveaux. Et aujourd’hui, nous avons envie de vous présenter trois arbres à “raconter”. Ils ont, en effet, été choisis tant pour leur histoire que pour leur esthétique :

– Commençons par l’ancêtre de Sérignan, l’immense séquoia qui trône à l’arrière de La Cigalière. Visible de très loin, il veille sur Sérignan depuis plusieurs siècles. Nos aïeux profitaient de son ombre pour s’y reposer lorsque La Cigalière était une maison de retraite. Actuellement, il est le refuge pour de nombreuses familles d’oiseaux. Pour ressentir cet arbre, il faut se mettre dessous, et prendre conscience de son immensité, de sa complexité, de la vie qu’il abrite. Cet arbre est notre doyen, il est majestueux et impose le respect.

– Continuons avec un faire-part : nous sommes heureux de vous annoncer que l’arbre bleu planté au pied du pont rouge, il y a quelques mois, a fleuri dès cette année ! Ho, il n’est pas bien grand, mais les équipes de la ville ont été honorées de ce cadeau. Il devrait bien grandir et créer de belles racines, ici même, à Sérignan.

– Et enfin, en parlant des équipes de la Ville, il y a ce nouveau venu. Lui n’a pas été planté. Il est arrivé là par le vent. Une pousse de platane est venue se loger sur le parvis, devant La Poste. Nos jardiniers n’ont pas eu le cœur de l’arracher, il s’est si bien positionné entre les deux palmiers. Cet arbre a choisi sa place et nous la respectons. Avec une espérance de vie de 400 ans, il pourra veiller sur nos enfants, nos petits-enfants, et les enfants de nos petits-enfants.

Les arbres sont des habitants de Sérignan au même titre que nous, il faut les respecter. En échange, ils nous laissent profiter de leur beauté et de leur ombre.

“Auprès de mon arbre, je vivais heureux”, Georges Brassens.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.