SERIGNAN - Vivre avec le virus...

De nouvelles mesures sanitaires restrictives viennent d’être prises au plan national. Le préfet de…

De nouvelles mesures sanitaires restrictives viennent d’être prises au plan national. Le préfet de l’Hérault, lors de la rencontre, mercredi dernier, avec les représentants des maires du département dont je faisais partie, nous a alertés sur l’urgence de mobilisation territoriale. L’objectif de la mise en place d’un couvre-feu, de 21h à 6h du matin dans certaines métropoles, est de freiner l’épidémie afin de ne pas saturer notre système de santé. Tout doit être fait pour que nous soyons en capacité de soigner à l’hôpital ou dans nos cliniques l’ensemble des pathologies le nécessitant, qu’elles résultent ou non du Covid-19. Le pire serait d’être contraints à faire des choix parmi la population.

Il n’est pas ici question de polémiquer sur la gestion de cette crise planétaire inédite. Mon propos est de regarder la réalité avec pragmatisme. Nous avons pris le parti de ne rien vous cacher et de vous informer sur ce que nous savons et constatons sur Sérignan. Oui, nous sommes devant une recrudescence du virus.

En ma qualité de médecin, comme mes confrères, je le constate lors de consultations et nos laboratoires nous le confirment . Certains de nos services municipaux, de nos clubs sportifs, de nos associations ont été touchés. Le port du masque, le respect des gestes barrières, l’information réciproque immédiate ont permis d’éviter que quelques cas isolés ne se transforment en foyers non maîtrisés.

L’Hôpital de Béziers, depuis plus d’un mois maintenant, nous aide à y voir plus clair en publiant hebdomadairement des chiffres précieux. Ce vendredi 16 octobre, 15 malades Covid étaient hospitalisés, 4 étaient en réanimation, le taux de positivé sur les tests PCR était de 3,54%, 1 décès était à déplorer. Nous sommes, chez nous, dans ce que je qualifierai de progression maîtrisée. Il faut à tout prix éviter de déraper.

Je ne pense pas que nous puissions revenir à un confinement généralisé, comme en mars dernier. Le pays ne résisterait pas psychologiquement et économiquement à une nouvelle mise sous cloche. Je vous l’ai dit très tôt, nous devons apprendre à vivre avec ce virus qui continue et continuera de circuler tant que l’immunité collective ne sera pas atteinte ou qu’un vaccin ne soit pas arrivé…

Nos activités collectives ou individuelles doivent être maintenues mais soigneusement encadrées et maîtrisées. Chacun de nous doit redoubler de précautions dans chacun de ses gestes et envers chacun de ses contacts, que ce soit hors ou dans la sphère familiale.

Amis Sérignanais, j’en appelle à votre sens des responsabilités, j’en suis intimement persuadé, c’est chacun de nous par sa façon de se comporter qui sera le meilleur des soldats pour combattre ce virus agressif.

Sur le plan municipal, comme sur le plan médical, je reste mobilisé avec mes équipes pour faire face au mieux à chaque situation et pour trouver la réponse la plus adaptée possible.

Je reviendrai régulièrement vers vous pour faire le point.

Bien à vous.

Télécharger l'arrêté préfectoral du 12 octobre 2020 :
www.ville-serignan.fr/…/P034-20201012-Interdiction-accueil-…

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.