Sète : Fiest'A Sète propose une soirée Femmes du monde le 31 juillet

Le 31 juillet sera 100% féminin.

La 25e édition du festival se déroulera cette année du 23 juillet au 6 août à Sète et sur le Bassin de Thau.

Les artistes

  • Dom La Nena (France/Brésil) : on ne pense pas spontanément au violoncelle comme vecteur idéal de la saudade. Le rapprochement sonne pourtant comme une évidence sous les doigts et dans le timbre solaire de cette enfant du Brésil, musicalement instruite à Paris et Buenos Aires. Expression de la bossa, de la milonga ou de la folk, sur lesquelles la jeune musicienne fait souffler un air du temps plein de fraîcheur et de singularité.
  • Ayo (Allemagne/Nigeria) : elle s’est imposée sans que ses origines germano-tzigano-nigérianes n’aient à transparaître autrement que sous ses traits pour le moins avantageux. Quand l’émotion, le talent et le naturel éclaboussent ainsi, nul besoin de s’improviser ethnomusicologue. Les bleus à l’âme privilégiant souvent les voies les plus carrossables, c’est tout en soul soyeuse et en folk boisé que s’exprime Ayọ, voix d’ange et cœur d’or.

Informations pratiques

  • Billet à l’unité : 32 à 36€ (29 à 33€)
  • Pass 3 soirs : 81€ (75€) uniquement disponible auprès du festival, sur place ou au 04 67 74 48 44
  • Pass 6 soirs : 150€ (140€), pass dans la limite des quotas disponibles
  • Tarifs adhérents à l’association Métisète
  • En ligne www.fiestasete.com ou www.tourisme-sete.com
  • Par téléphone au bureau du festival au 04 67 74 48 44 ou Office de tourisme intercommunal “Archipel de Thau – Destination Méditerranée” au 04 99 04 71 71
Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.