Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

SÈTE - Une seconde vague de camping-caristes bloqués au Maroc est arrivée par ferry

 L'affaire avait déjà défrayé la chronique mardi dernier à l'arrivée d'un premier ferry en…

 

L'affaire avait déjà défrayé la chronique mardi dernier à l'arrivée d'un premier ferry en partance du Maroc. À son bord,  326 camping-caristes qui n'avaient pas pu rentrer plutôt de leurs vacances ou pour certains qui avaient joué les prolongations, ignorant les préconiserions de rentrer avant la période de confinement.

Ce samedi, une seconde vague de 600 camping-caristes est arrivée à Sète. Un retour qui doit se faire selon un protocole sanitaire strict nécessitant la mobilisation des forces vives du département, déjà trés sollicitées.

Jean-Michel, un fidèle lecteur n'y va pas par quatre chemins. Il leur reproche de ne pas être rentrés assez tôt, de « ne rien sacrifier à [leur] petit plaisir » et de solliciter à présent la solidarité et l’aide de l’Etat. « Franchement nos autorités ont d’autres choses à faire en ce moment »Une opinion largement partagée dans la fédération et d'ailleurs reprise par le monde du camping-car.

Pour quelques jours de vacances de plus

Cette situation me choque un peu, beaucoup même. Cela est juste bon pour discréditer encore plus les camping-caristes. La situation du coronavirus n’est pas nouvelle. Les médias ne parlent que de cela depuis plus d’un mois. Quand on est à l’étranger et j’y suis souvent allé, la moindre des choses est de se tenir au courant de ce qui se passe dans son pays, dans les pays voisins (avec la parabole et le téléphone c’est facile). Alors on peut nous parler de solidarité (oui quand c’est des événements imprévisibles), mais j’aurai aussi envie de parler de responsabilité ou plutôt d’irresponsabilité de ces personnes. C’est comme les personnes qui s’aventurent dans des régions très déconseillées qui mettent les services de l’Etat en difficulté ensuite.” poursuit cet amateur de camping-cars avant de conclure : 

Je connais des camping caristes avertis et responsables qui sont rentrés du Maroc dans la région bordelaise sans aucune difficulté vers le 12 mars. [D’autres ont décidé de rester], tout cela pour gagner égoïstement quelques jours précieux de vacances alors que ce sont pratiquement tous des retraités. Après, on interpelle l’Etat pour trouver une solution. Franchement nos autorités ont d’autres choses à faire en ce moment.

Les autorités priées de trouver une solution de rapatriement 

Toujours est-il que les autorités françaises ont bien du trouver une solution de rapatriement pour ces français la plupart retraités qui commençaient à trouver le temps long loin de leur base.

Conduite par le ministère des affaires étrangères, et pilotée par la préfecture de l’Hérault, un ferry de la compagnie Balearia a accosté ce mardi au port de Sète, avec à son bord 326 personnes, 164 camping-cars, 37 remorques et 2 véhicules légers.

À leur arrivée sur terre, des conditions très précises en matière sanitaire ont été édictées :

– Contrôle médical à l’embarquement ;

– Présence médicale à bord pendant la traversée ;

– Information sur l’état de santé des passagers 2 heures avant l’arrivée ;

– Contrôle médical à l’arrivée suivant un protocole précis élaboré entre l’Agence Régionale de Santé (ARS), les sapeurs-pompiers de l’Hérault (SDIS34) et la préfecture.

Une opération qui a mobilisé de nombreux services tels que ceux de l’ARS, du SDIS34, de la police nationale, de la gendarmerie, des douanes, de la police de l’air et des frontières et le concours de la Croix Rouge ; soit un total de 96 personnels dont 2 équipes cynophiles avec 5 chiens.

L’opération s’est déroulée sans encombre, tous les passagers ont été autorisés à rejoindre leur domicile, aucun cas suspect n’a été détecté.

Mais avec quelques jours de vacances en moins, toute cette mobilisation aurait pu être évitée ! 

 

 

 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.