Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Droit

Un maire fort peu républicain

Force est de constater que la célébration du 14 juillet par le maire actuel est de plus en plus étriquée au fil des ans. En effet, le traditionnel défilé a constamment rétréci puisque, cette année, il s’est borné aux 200 m qui séparent la Maison du Cœur de ville de la place du 18 juin. […]

Force est de constater que la célébration du 14 juillet par le maire actuel est de plus en plus étriquée au fil des ans. En effet, le traditionnel défilé a constamment rétréci puisque, cette année, il s’est borné aux 200 m qui séparent la Maison du Cœur de ville de la place du 18 juin. De plus, ce défilé et la cérémonie elle-même n’avaient fait l’objet d’aucune information, ni sur le site internet de la mairie, ni dans aucun organe de presse, ni même dans les panneaux d’affichage sur papier ou électroniques de la ville ! Service minimum, en quelque sorte !  

Quant au discours,  le maire sortant, loin de garder la hauteur de vue propre à rassembler ses concitoyens, a tenté d’utiliser cette cérémonie, pour faire, mine de rien et sur le mode de l’insinuation, avancer sa campagne électorale municipale. 

Il s’est donc lancé dans une tirade aussi filandreuse que douteuse, appel du pied sur son aile droite à l’évidence pas improvisé, véritable mêli-mélo sur les « origines chrétiennes de la France », puis la « laïcité » (légèrement contradictoire avec ce qui précédait), parlant des concessions, de la permissivité (faites par qui ?) à l’égard de ceux qui ne se reconnaissent pas dans la République, etc. Bref il essaye de diviser pour continuer à régner et surtout il tente de ne pas avoir à répondre de son bilan en parlant d’autre chose. 

Je dénie à ce maire la capacité d’incarner les valeurs de la République, lui, qui plus que tout autre, pratique la permissivité la plus démagogique en matière de lutte contre la délinquance, en exonérant certains de l’application de la loi, dans beaucoup de domaines, y compris le plus ordinaire, à savoir le stationnement automobile ! Lui qui mène une politique d’urbanisme concoctée en secret au détriment de l’intérêt général. Lui qui détériore notre ville, en permettant que les media n’aient d’elle que la seule image d’un village naturiste à la dérive, devenu une zone de non droit absolu, où règnent exhibitionnisme sexuel, trafic de drogues et prostitution, autant de violations de la loi.  Lui qui est incapable d’incarner l’intérêt général, dans une ville où tout est traité sur le mode de réponses individuelles  (« je téléphone à Gilles… j’ai vu avec Gilles…J’ai la promesse de Gilles… », ce qui conduit à des promesses jamais tenues. La  somme de décisions au piston qui tient lieu de politique à ce maire constitue st la négation même de la République et la cause première du déclin de notre ville. 

Agathois, pour faire vivre les valeurs de la République, soutenez la liste d’Agissons pour Agde !

Dominique ANTONMATTEI
Candidate à la mairie d’Agde

Liste « Agissons pour Agde »  

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.