Une association indépendante ? par Gérard MILLAT

Une association indépendante ? Depuis quelques semaines, Jacques Treille, le Président d'une association en…

Une association indépendante ?

Depuis quelques semaines, Jacques Treille, le Président d'une association en principe dédiée à la défense de l'environnement, mais dont l'activité apparaît de plus en plus partisane, s'en prend systématiquement aux commerçants locaux et aux prétendues dérives dont ils se rendraient coupables.

Rester vigilant quant aux empiètements dont pourraient souffrir le domaine public est certes une nécessité et même un devoir pour la collectivité ; mais s'en prendre systématiquement à l'économie locale pour des motifs idéologiques plus que d'intérêt général constitue dans la période actuelle un comportement particulièrement contestable.

Dernièrement, Monsieur Treille n'a ainsi pas supporté qu'à l'occasion de la Fête Nationale, les commerçants du Grau aient élargis pour une soirée leurs terrasses. En cette occasion festive, était-il si grave de tolérer un tel dépassement ? L'important n'est-il pas de s'assurer qu'en dehors de cette date exceptionnelle, les terrasses restent dans les limites qui leur ont été fixées ? Ce à quoi les services de la Ville s'emploient avec rigueur et fermeté.

Cet exemple, qui peut apparaître anecdotique, n'en est pas moins révélateur de ce qui distingue une approche pragmatique d'une approche idéologique.

Monsieur Treille, là encore pour des raisons idéologiques, ne supporte pas la présence, sur notre littoral, de concessions de plage. Il semble même en faire un combat personnel, traquant jour et nuit la moindre irrégularité qu'il pourrait constater et dénoncer dans la foulée aux services de l'Etat. L'homme étant coutumier du fait, il s'en était pris pendant des années au Luna Park, perdant l'un après l'autre, les procès intentés contre son propriétaire, qu'il poursuivait de sa vindicte avec un acharnement douteux.

Désormais, cet homme, qui semble avoir besoin de dénoncer pour exister, s'en prend aux concessionnaires de plage avec un esprit de délation qui ne l'honore pas. Est-ce ainsi la vocation d'une association de défense de l'environnement de s'interroger, comme le fait son Président dans son dernier article, sur le caractère balnéaire ou pas de l'offre de massages ? N'est-ce pas là plutôt l'expression d'une volonté de nuire, par tous les moyens, à l’activité des plagistes qui ne lui convient  pas ?

Pendant ce temps, Agathé et son Président sont absents de tous les enjeux et débats véritablement écologiques, du respect de la biodiversité aux questions liées au développement durable.

Monsieur Treille semble oublier que les activités économiques qu'il dénonce sont porteuses d'emplois et d'attractivité pour notre territoire. Mais cela lui est apparemment secondaire, comme à ceux de ses amis politiques dont il se fait le porte-voix.

 

Gérard MILLAT

Vice-Président de la Communauté d’Agglomération

délégué au Développement Economique

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.