VIAS - Hommage aux deux aviateurs Anglais « Morts pour la France »

Comme chaque année, le 7 novembre à 17h00, la Commune rend hommage à Jim…

Comme chaque année, le 7 novembre à 17h00, la Commune rend hommage à Jim H. KINGSBURY et Georges W. YERBY, morts pour rendre à notre pays sa Liberté face à l’envahisseur Allemand, en présence des porte-drapeaux, des représentants du Souvenir Français et des associations patriotiques.

 

Ces jeunes aviateurs Anglais, âgés respectivement de 21 et 23 ans, faisaient partie du 29ème escadron de la Royal Air force. Le 11 avril 1944, aux commandes de leur chasseur bombardier, ils avaient pour mission d’attaquer une machine à vapeur sur la ligne ferroviaire Bordeaux-Sète. Volant à basse altitude pour éviter les radars ennemis, leur avion heurta un pylône et s’écrasa sur le territoire Viassois, près de la plage, à proximité de Bellevue.

 

Devant leur stèle implantée au sein du cimetière de la Commune, le Maire, dans son discours, a rappelé que : « Aujourd’hui, devant ce monument, nous leur rendons hommage, ainsi qu’à tous les soldats des armées alliées qui ont combattu à nos côtés pour libérer la France et lui rendre son honneur. Nos témoignages de reconnaissance et notre devoir de mémoire doivent être perpétuels afin de ne jamais oublier le sacrifice de leur vie. »

 

Après le dépôt de gerbes, l’assistance a observé un temps de recueillement avant de chanter les traditionnels hymnes Anglais et Français.

 

En fin de cérémonie, les participants ont été invités à partager un vin d’honneur à la Salle d’Honneur, en l’Hôtel de Ville.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.