L'actu au quotiden dans tout l'Hérault.
Droit

AGDE POLITIQUE - "Agde en commun" entre à son tour en campagne et égratigne les autres candidats !

La campagne municipale est lancée et elle est bien lancée. Elle a débuté par le discours haineux du locataire de Mirabel à l'encontre de nos compatriotes musulmans. Fustigeant l'ennemi de l'intérieur, allant même à l'encontre de l'article 2 des droits de l'homme qui consacre la liberté d'opinion et par là même la liberté de culte. […]

La campagne municipale est lancée et elle est bien lancée.

Elle a débuté par le discours haineux du locataire de Mirabel à l'encontre de nos compatriotes musulmans. Fustigeant l'ennemi de l'intérieur, allant même à l'encontre de l'article 2 des droits de l'homme qui consacre la liberté d'opinion et par là même la liberté de culte. Le but avoué de la manœuvre est de récupérer l'électorat du RN qui fait son fonds de commerce avec la haine de l'étranger.

Par ce discours, Monsieur d'Ettore est sorti du champ républicain, pour tenir une posture qui selon lui, lui permettrait sa réélection, il légitime ainsi les idées du RN. Cette posture en fait n'a qu'une seule visée, continuer de bénéficier des privilèges liés à son statut. Dans une pratique de politique électoraliste,  se soucie-t-il du bien être des Agathois ? Voyons ce qu’il en est après 18 ans de mandat : – Agde est la commune où il y a le plus fort taux de chômage, le plus fort taux de pauvreté, une dette de 90 millions d'euros qui nous classe juste derrière Levallois Peret, sa politique d'investissement sur le tout tourisme est un échec patent. des pans entiers de notre cité sont paupérisés créant ainsi des zones abandonnées de la république. La bétonisation se fait à outrance, Tout ceci fait le nid du RN.

Jean-Louis Cousin à inauguré également son local de campagne en tenant conférence de presse. Et le moins qu'on puisse dire c'est qu'il a bossé son sujet. Il dresse le même constat social que j'avais dressé 6 ans plus tôt sur les insuffisances de Mirabel : Logement, vieillissement de la population, prix de l'eau, bétonisation etc… Si pour le premier citer la haine de l'autre n'est qu'une posture pour conserver ses privilèges, pour le postulant RN c'est une autre paire de manche. Lui, il y croit vraiment à l'ennemi de l'intérieur, à la théorie fumeuse du grand remplacement. Bref en surfant sur les différentes inquiétudes de la population, quelles soit sociales ou identitaires, et surtout parce que la gauche institutionnelle représentée à Agde par le couple Antonmattei et tous les ex-soutiens de Mur se sont égarés chez Nadal, les thèmes qui sont vraiment au cœur des préoccupations du peuple ont disparu au profit de petites préoccupations sociétales et autres gadgets de marketing.

Thierry Nadal lui aussi à inaugurer son local de campagne, il veut se présenter comme l'homme neuf et apolitique. Si l’homme se veut sincère malgré 4 ans passés aux côtés de Gilles d’Ettore dans un poste régalien, les choses sont très différentes si on regarde de plus près la cour qui l’entoure plutôt haute en couleurs. Il se dit apolitique puisqu'il n'a jamais pris une carte d'un parti. Ce n'est pas parce qu’on ne prend pas une carte d'un parti qu'on ne peut pas être sympathisant d'un parti. On ne me fera pas croire que le parti LREM a renoncé à présenter un candidat sur la 5éme ville de l’Hérault sans accord préalable au vu de la manne financière que représente chaque vote. D'ailleurs Madame Anissa Benyahi, représentante LREM qui a invité son cercle à rencontrer Monsieur Nadal était bien présente à l'inauguration. Etaient aussi présents lMadame  Antommatei, et les anciens Soutien de Fabrice MUR tous fervent défenseur du Hollandisme et de Valls qui a délaissé l’électorat populaire à l'époque. Soutiens qui ressemblent à s y méprendre au soutiens des ancien PS que furent Castaner, Griveau et Ferrand qui ont soutenu Macron lors de l’élection présidentielle. Il y avait également les habituels aigris du d'Ettorisme cherchant peut être à se venger de celui qui ne les a pas assez nourris lorsqu’ils le servaient. On ne fait pas du neuf avec de l'ancien !

Mais sur le fonds, puisque l’enjeu et municipal, avec son entrée en matière polémique du débat sur les parkings, il montre qu’il n'est pas à la hauteur des véritables enjeux locaux. Il fait de l’entre-gens. Il reste persuadé que l'allongement de la saison touristique représente l'alpha et l'oméga de toutes politiques économiques. Il collectionne les lieux communs et serpents de mer qui ressortent tous les six ans. Pour être proche des gens il faut les rencontrer partout où ils se trouvent, et sans tri sélectif. Il est urgent de relever le débat, et de se poser avant toute autre une bonne question : L'enjeu est pourtant simple : comment fait-on pour bien vivre ensemble et dignement à Agde ? Nos jeunes veulent pouvoir travailler ici autrement que dans la précarité des saisons. Ils veulent s'installer sur Agde et ne plus être obligés de partir car les terrains coûtent trop cher. Ils veulent préserver notre environnement car ils ont conscience que nous nous tuons à petit feu, ils veulent être acteurs de leur propres destinées, participer activement à la vie locale et pas qu'une fois chaque 6 ans.

Vous n'êtes pas monsieur Nadal à la hauteur des enjeux de ces élections. Ces trois candidats sont dans une posture de figure messianique, ils se pensent comme les sauveurs suprêmes, eux qui ne descendent que trop rarement auprès du peuple pour lui demander à quoi il aspire.

 La liste Agde en commun partira du postulat que la ville nous appartient à tous, qu'elle est notre bien commun. Elle a commencé à construire avec la population un projet basé sur des valeurs de partage, de lien social, de protection de notre environnement. Elle ne rejette personne, car elle a conscience que les solutions qui doivent être apportées ne peuvent émerger qu'avec le concours de tous.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.