Montpellier : Asia Argento, Hafsia Herzi, un hommage à Buñuel et une centaine de films à Cinemed

Du 15 au 23 octobre 2021 se tiendra le 43e Cinémed, festival du film Méditerranéen. L'actrice et réalisatrice Asia Argento sera la présidente du jury de l'Antigone d'or. La cérémonie de palmarès se tiendra le 23 octobre.

En conférence de presse ce matin, à la médiathèque Émile-Zola, la 43e édition de Cinemed a été présentée par la maire et président de la Métropole de Montpellier, Michaël Delafosse, et Christophe Leparc, directeur du festival, en présence d’Éric Penso, vice-président Culture à la Métropole, et de David-Jonathan Benrubi, directeur des médiathèques.

A cette occasion, Michaël Delafosse a réaffirmé le soutien de la Métropole au Septième Art avec la constitution d’un important Fonds d’aide à la création aux Industries Culturelles et Créatives de 600 000 euros par an, avec la participation du Centre National du Cinéma. Rappelant que le Cinemed est axé autour du cinéma de la Méditerranée, l’élu a annoncé qu’il allait rencontrer prochainement le maire de Palerme, Leoluca Orlando, afin de “travailler à un grand projet de coopération autour des questions méditerranéennes”.

Christophe Leparc, directeur du festival, a souligné que Cinemed est une opportunité de découvertes pour le public, qui assure une visibilité à des œuvres cinématographiques de la Méditerranée parfois censurées ou peu diffusées.

Ce qu’il faut retenir du programme 

Parmi les faits marquants de ce festival, on note la présence de l’actrice, réalisatrice, musicienne, performeuse et romancière Asia Argento, et de l’actrice et réalisatrice Hafsia Herzi. Et une grande rétrospective dédiée au cinéaste surréaliste Luis Buñuel.

Le Cinemed proposera plus de 100 films inédits, des avant-premières, des compétitions et des panoramas. Avec des avant-premières et copies neuves ou restaurées rendant compte de l’actualité cinématographique méditerranéenne en prévision des sorties en salles, des longs métrages en compétition et en panorama, des courts métrages en compétition et en panorama, et des documentaires en compétition.

Asia Argento, présidente du jury de l’Antigone d’or

Pour remettre l’Antigone d’Or au meilleur long métrage de fiction lors de la cérémonie de palmarès du samedi 23 octobre, Asia Argento sera entourée de la réalisatrice Claire Burger, du musicien David Carretta, du comédien Pierre Deladonchamps et du réalisateur Camille Vidal-Naquet.

l'actrice et réalisatrice Asia Argento
L’actrice et réalisatrice Asia Argento © Bart Kuykens

Asia Argento est une jeune prodige du cinéma cinématographique, puisqu’elle a fait ses débuts à 11 ans. Vue dans TraumaLe Syndrome de Stendhal et Le Fantôme de l’Opéra, films réalisés par son père, le cinéaste italien Dario Argento.  Enchaînant avec La Reine Margot de Patrice Chéreau en 1994, elle incarne ensuite une vampire des nuits parisiennes dans Les Morsures de l’Aube avec Guillaume Canet. Castée pour le film Last Days de Gus Van Sant, qui porte sur Kurt Cobain, elle se prête au genre zombie pour George A. Romero dans Land of the Dead.
Présente dans les films de réalisateurs branchés, elle joue dans le Marie-Antoinette de Sofia Coppola, Transylvania de Tony Gatlif, Une vieille maîtresse de Catherine Breillat, Go Go Tales d’Abel Ferrara, Boarding Gate sous la direction d’Olivier Assayas et dans De la guerre de Bertrand Bonello.

Décidant de passer derrière la caméra en 2000, elle réalise et écrit le scénario d’un premier long métrage intitulé Scarlet Diva, (auto)portrait d’une star déjantée. Quatre ans plus tard, elle réalise Le Livre de Jérémie, adaptaté d’un roman de J.T. Leroy. Elle joue le rôle d’une jeune prostituée. Son troisième long métrage, L’Incomprise, où joue Charlotte Gainsbourg, évoque en partie son enfance. En 2016, son court-métrage Era di Marzo est sélectionné au 39e Cinemed.

Hafsia Herzi, invitée d’honneur

Cinemed a coconçu la programmation de cette édition avec Hafsia Herzi, actrice et réalisatrice de 34 ans née à Manosque d’une mère algérienne et d’un père tunisien, et dont le parcours est qualifié par Christophe Leparc de “discret, évident, impressionnant, solaire”. On l’a vue dans le film La Graine et le Mulet, d’Abdellatif Kechiche, tourné à Sète, et qui lui a valu le prix Marcello-Mastroianni de la 64e Mostra de Venise et le César du meilleur espoir féminin en 2008. Mais aussi dans L’Apollonide : Souvenirs de la maison close de Bertrand Bonello et La Source des femmes de Radu Mihaileanu.
Passée elle aussi derrière la caméra, elle a réalisé le court-métrage Le Rodba, et deux longs métrages, Tu mérites un amour en 2019 et Bonne mère en 2021.

Une rencontre publique animée par le critique Charles Tesson aura lieu durant le festival.

Une grande rétrospective Buñuel

L’œuvre du réalisateur espagnol surréaliste Luis Buñuel fait l’objet cette année d’une grande rétrospective à Cinemed.

Les organisateurs du festival retracent la carrière de ce monstre du cinéma surréaliste : “Dès les années 30, Luis Buñuel devient « le » cinéaste surréaliste par excellence avec trois films qui vont secouer le monde cinématographique de l’époque, Un chien andalou (1929), L’Âge d’or (1930), considéré comme le film-manifeste du surréalisme, et Las Hurdes/Terre sans pain (1932). Puis vient la période mexicaine, la plus prolifique avec 20 films sur les 32 qu’il a tournés. Il obtient la Palme d’or en 1961 avec Viridiana, que l’Espagne franquiste censure”.

Luis Buñuel
Luis Buñuel

La fructueuse collaboration de Luis Buñuel avec le scénariste Jean-Claude Carrière (Belle de jour, Le Charme discret de la bourgeoisie), sera également évoquée lors du festival.

Soirée d’ouverture : Enquête sur un scandale d’État de Thierry de Peretti

Le vendredi 15 octobre à 20h30 au Corum – Opéra Berlioz sera célébrée la soirée d’ouverture de Cinemed, à travers la projection du film Enquête sur un scandale d’État du cinéaste corse Thierry de Peretti, avec Roschdy Zem, Pio Marmaï et Vincent Lindon.

Une scène du film
Une scène du film “Enquête sur un scandale d’État”

Le pitch : un ancien infiltré de la brigade des stupéfiants au passé sulfureux, Hubert Antoine (Roschdy Zem, fascinant et ambigu), contacte Stéphane Vilner (Pio Marmaï habité), jeune journaliste à Libération. Il prétend pouvoir démontrer l’existence d’un trafic d’État dirigé par Jacques Billard (Vincent Lindon, parfait à contre-emploi), patron des stups, haut gradé de la police française. D’abord méfiant, Stéphane finit par plonger dans une enquête qui va le mener jusqu’aux recoins les plus sombres de la République.
Librement adapté du livre L’Infiltré d’Hubert Avoine et Emmanuel Fansten (Ed. Robert Laffont), ce film sortira dans les salles obscures le 3 février 2022 (distribué par Pyramide Films).

Informations pratiques

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.