Montpellier, Corum : un congrès européen sur la "mort inattendue du nourrisson", du 29 au 31 mai

La mort inattendue du nourrisson, ou mort subite, endeuille les familles et pose de nombreuses questions, notamment concernant la prévention. Un congrès regroupant les professionnels de ce domaine se tiendra au Corum, à Montpellier, du 29 au 31 mai 2022.

Photo © Flavia Gava / Unsplash

Un constat accablant

Avec environ 300 décès de nourrissons par an, le taux de mort inattendue du nourrisson (MIN) est plus haut en France que dans certains autres pays européens, qui enregistrent une baisse constante, liée aux campagnes de prévention menées, notamment en Belgique ou aux Pays-Bas. Il s’agit de la première cause de décès entre le premier mois et la première année de l’enfant.

Selon l’INVS, qui a effectué une enquête de 2007 à 2009, 100 à 150 de ces décès auraient pu être évités chaque année si les parents avaient connu la meilleure façon de coucher leur bébé pour ne lui faire courir aucun risque. En effet, selon cette étude, 45% des décès étaient liés à un couchage à risque. Dans un quart des cas, un couchage à risque était responsable du décès.

Une association vouée à la prévention et au développement de la recherche scientifique

En 2013, l’association nationale des centres de référence de la mort inattendue du nourrisson (ANCReMIN) a été créée, notamment pour effectuer de la prévention auprès des parents en leur indiquant comment coucher au mieux le bébé, sans risque pour sa santé. L’association est présidée par le Dr Inge Harrewijn, pédiatre au centre de référence régional de la mort inattendue du nourrisson du Languedoc-Roussillon (CRMIN) du CHU de Montpellier, aux côtés du Dr Odile Pidoux.

L’association a mené à bien plusieurs projets, dont l’organisation d’un colloque national annuel sur la mort inattendue du nourrisson, la réalisation de films de prévention diffusés sur Youtube (MIN Tamalou, une minute de prévention MIN…), ainsi que l’édition d’une plaquette de prévention nationale intitulée Les règles d’or de ma première année.

Depuis 2015, un observatoire national des morts inattendues du nourrisson appelé OMIN recense des données épidémiologiques, identifie de nouveaux facteurs de risque des MIN, et œuvre au développement de la recherche scientifique en la matière. OMIN a obtenu il y a peu le label Registre des MIN.

Un congrès européen

Le Congrès européen de l’ANCRéMIN, organisé du 29 au 31 mai au Corum, à Montpellier, vise à élargir ce registre au niveau européen et à créer des collaborations accentuées entre les confrères spécialisés dans ce domaine. Des experts internationaux et européens comme Peter Fleming, à l’origine de la classification internationale des SIDS, Peter Blair et Rachel Moon, interviendront devant l’audience. Des groupes de travail seront supervisés par des scientifiques qualifiés. Un travail important sur l’aspect préventif de la mort inattendue du nourrisson sera mené à cette occasion.

Des associations françaises et européennes de parents endeuillés ont été conviées à participer aux workshops organisés dans le cadre du congrès.

Informations pratiques

Congrès réservé aux professionnels sur inscription.
Un gala sera organisé le 30 mai 2022 au soir
.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.