Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Montpellier, logement social : les 50 000 locataires d'ACM Habitat consultés pour améliorer leur cadre de vie

Hérault Tribune Pro

Recueillir les doléances des locataires de logements sociaux pour améliorer leur cadre de vie, tel est le but d'un questionnaire et de 7 visioconférences pour renouer le dialogue entre ACM Habitat et ses locataires.

Montpellier répond aux exigences de la loi SRU avec ses 25 % de logements sociaux. Mais dans quelles conditions pour les locataires ? Ce mercredi 5 mai vient d’être annoncé un nouveau dispositif visant à améliorer les conditions de vie des locataires du parc social d’ACM Habitat dans la métropole de Montpellier. L’enjeu est de taille, quand on sait qu’ACM Habitat est le premier bailleur social de la métropole. Il y a plusieurs autres bailleurs sociaux dans la Métropole : Hérault Logement, SFHE, CDC Habitat, ACM étant un des deux bailleurs publics.

Constat : un manque de dialogue actuel

Lors de la campagne pour les municipales, à l’occasion du porte-à-porte réalisé auprès des Montpelliérains, Michaël Delafosse a constaté un manque de dialogue entre les résidents du parc social locatif et les bailleurs sociaux. Les habitants lui ont notamment confié : “On écrit à ACM les problèmes auxquels nous sommes confrontés, mais nous n’obtenons pas de réponse ; on appelle, mais on ne nous reçoit pas”. Voilà pourquoi le maire et président de la métropole de Montpellier, assisté de Michel Calvo, président d’ACM Habitat, et de Cédric Grail, nouveau directeur d’ACM (ex-inspecteur au ministère de la Transition écologique) ont décidé de se pencher sur les conditions de résidence des locataires du parc social d’ACM. “Les gens vont pouvoir s’exprimer, interpeller directement les responsables d’ACM Habitat et dialoguer pour remettre en droit les modalités d’attribution”, indique Michaël Delafosse.

Un questionnaire annuel, 7 réunions en visio et un site Internet

Concrètement un questionnaire va être adressé aux locataires sociaux à compter de ce 5 mai 2021. Il le sera chaque année. Et 7 réunions organisées en visio le mardi soir de 18h à 19h à compter du 11 mai 2021 (les 11 mai, 18 mai, 25 mai, 1er juin, 8 juin, 15 juin et 22 juin) permettront à un millier de résidents du parc social (à raison de 200 maximum par visio) de dialoguer avec les responsables d’ACM Habitat et des élus, et d’exprimer les problèmes qu’ils rencontrent au quotidien, afin qu’ils soient résolus. Les difficultés exposées pourront tout aussi bien concerner un container à poubelles qui dysfonctionne qu’une cage d’escalier dégradée, une boîte aux lettres cassée, des dégradations quelconques ou des travaux mal réalisés. Les mobilités, les écoles, les commerces, le parking, la sécurité devraient sans doute faire partie des sujets abordés par la population.

Michaël Delafosse liste quelques-unes des difficultés qui seront sans doute évoquées : les garages ACM Habitat abandonnés et laissés aux dealeurs, des demandes de desserte de transports collectifs (bus à haut niveau de service) ou de parcs à vélos…

Ces réunions seront territorialisées mais pas thématiques. “Je suis très attaché à cette dimension de proximité”, a indiqué le président de Montpellier Méditerranée Métropole lors de la présentation de ce dispositif.

Un site Internet dédié va permettre aux habitants de s’inscrire aux visio, de répondre au questionnaire et d’abonder une boîte à idées.

Apporter des améliorations quantifiées et satisfaire les résidents

L’idée est de travailler sur la relation entre les locataires et le bailleur social pour améliorer le cadre de vie. Michaël Delafosse a insisté sur le fait que des réponses aux problèmes seraient apportées, et que des indicateurs de qualité seraient établis pour quantifier et mesurer exactement la satisfaction des locataires. “Il s’agit d’un dispositif novateur”, selon lui. Car “Les gens qui habitent le parc social ont le droit de bénéficier d’un cadre de vie satisfaisant, sécurisant et respecté. Ce n’est pas parce que l’on est en situation sociale compliquée que l’on n’a pas le droit d’avoir un cadre de vie respectueux”. Une compilation des données mènera à un système d’évaluation permanente de la satisfaction clients.

Une consultation du personnel d’ACM concernant les améliorations à apporter a également commencé par ateliers thématiques. 80 % du personnel s’est inscrit pour améliorer le fonctionnement d’ACM Habitat, ce qui prouve leur degré d’engagement, selon Cédric Grail, directeur d’ACM.

30 000 logements sociaux attendus en 2030 dans la métropole

ACM Habitat affiche l’objectif K30 de 30 000 logements sociaux en 2030. Un tel objectif n’aurait pas de sens sans un travail autour du cadre de vie et de la qualité des logements déjà en place.

Et la tranquillité publique ?

Michaël Delafosse rappelle que de 2012 à 2021, il a été toléré que les locataires d’ACM à la Cité Gély vivent parmi un énorme point de deal, la Maison pour tous. “On a détruit et on réfléchit à des projets communs et partagés autour d’aires de jeux pour les enfants”, assure le maire, qui évoque les nombreuses actions conjointes menées récemment par la police municipale et la police nationale pour traquer les trafiquants de drogue, éviter les rodéos urbains et assurer la tranquillité publique.

Lire aussi notre article sur la sécurité à Montpellier…

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.