Montpellier, #monentreprise2022 : les chefs d’entreprise de la région vont s’appuyer sur l'œil avisé des experts-comptables

Hérault Tribune Pro Reportage

Le mardi 8 mars, les chefs d'entreprise de la région Occitanie sont conviés à un rendez-vous 100 % digital, “Regards croisés : les experts-comptables au service des entrepreneurs !” pour rester en phase avec un écosystème en perpétuel mutation. L’élu de l’Ordre des experts-comptables et animateur de l’événement Loïc Duffault nous explique tout.

Quel est le but premier de l’événement #monentreprise 2022 ?

Loïc Duffault : “Il me semble important de souligner que cette manifestation est à l’initiative du Conseil régional de l’Ordre des experts-comptables d’Occitanie et qu’elle est à destination du chef d’entreprise, toutes tailles confondues, de l’artisan commerçant à la PME. Le but premier est de lui porter de l’information filtrée, sélectionnée, comme étant pour lui la plus impactante pour son entreprise. Historiquement, cet événement, qui en est à sa 5e édition, est l’héritier de la présentation de la loi de finance que faisait l’Ordre des experts-comptables d’Occitanie. Or nous pensons qu’il y a peut-être autre chose qui intéresse les chefs d’entreprise. Surtout, nous voulions sortir de cette image dans laquelle l’expert-comptable est enfermé : le roi des chiffres et c’est tout. Nous voulions l’éviter. Aujourd’hui nous voulons porter l’information aux chefs d’entreprise, qu’elle soit liée ou non à la loi de finance. On aura d’ailleurs une première séquence sur l’actualité pour le dirigeant, avec des éléments d’actualité de la loi de financement de la Sécurité sociale notamment”.

Y a-t-il des enjeux précis pour les entreprises que vous pensez aborder ?

Loïc Duffault : “Oui, et cela concerne le contenu des autres séquences. Le chef d’entreprise est le pilote d’un bateau, mais dans une mer de plus en plus agitée. Il fait face à un écosystème en perpétuelle mutation. On l’a vu avec la mondialisation, avec l’accélération de l’innovation et avec la pandémie, qui n’est finalement qu’une accélération de cette mutation de l’écosystème et qui n’en est qu’un exemple parmi d’autres. Mais cela a une quantité colossale d’impacts sur tout ce que doit gérer un chef d’entreprise. Le seul exemple de la pandémie a un énorme impact sur l’organisation du travail. Un impact sur les difficultés de la ressource en général d’ailleurs, matérielle et humaine, et ce, quels que soient les métiers. Il y a quelques années, cette problématique existait à cause de la concurrence qui venait des plateformes d’e-commerce et non plus de la boutique d’à côté, avec une concurrence qui est passée du local au mondial. Donc l’écosystème bouge en permanence”.

Que proposez-vous aux chefs d’entreprise ?

Loïc Duffault : “Nous voulons les sensibiliser sur une nécessité selon nous : il ne faut plus considérer le business model comme quelque chose d’acquis et de définitif. Normalement on fait un business plan à la création de l’entreprise. Mais ça c’est fini. Le business plan doit être en perpétuel questionnement.

La colonne vertébrale de l’entreprise doit pouvoir être remise en question et nous voulons inciter les chefs d’entreprise à oser la challenger. C’est notre 2e séquence avec un focus particulier sur toutes les questions d’indicateurs extra-financiers (ESG). Les achats responsables notamment, avec un intervenant extérieur. L’idée est de dire que l’approvisionnement ne peut pas se contenter d’être une touche verte pour l’entreprise. Cela doit être une réflexion globale et permanente. L’occasion de repenser ses achats sans oublier la logique de coût bien évidemment. Mais aussi, se pencher sur l’identité et l’image des fournisseurs, car les gens se posent des questions maintenant sur l’origine des ressources d’une entreprise. Ce thème de l’ESG sera mis en avant avec la même logique qui consiste à dire : l’expert-comptable est votre interlocuteur même pour ces sujets-là. On est là pour vous accompagner dans ces évolutions stratégiques”.

Y a-t-il d’autres sujets sur le feu pour les chefs d’entreprise ?

Loïc Duffault : “Oui, et ce sera le contenu de la troisième séquence portant sur la facture électronique, qui va être obligatoire. Cela va concerner les entreprises d’une manière chronologique selon leur taille et selon qu’il s’agit d’une facture émise ou reçue. Mais que cela soit pour 2024 ou 2026, à l’échelle d’une entreprise, c’est demain. Certains choisissent la politique de l’autruche, or l’anticipation doit primer. Il est parfois difficile de tout gérer, et les chefs d’entreprise ont beaucoup de sujets à régler. Notre rôle est de les rassurer en leur disant qu’on va les accompagner. De leur dire qu’ils sont souvent mieux armés qu’ils ne le croient et qu’il est important de gérer ces choses. On est un peu le poil à gratter des entreprises.

Nous devons donc les sensibiliser sur ce qui nous semble être prioritaire. Ensuite les experts-comptables vont les accompagner. Avec l’événement #monentreprise 2022, les dirigeants auront en tête le tempo des actions à mener, sauront qui est concerné, quand, etc.. Nous ne sommes pas là pour nous substituer à la relation entre le chef d’entreprise et son expert-comptable. Nous sommes là pour initier une démarche, évangéliser sur des thèmes qui nous semblent importants pour qu’ensuite, le chef d’entreprise aille voir son expert-comptable”.

Pourquoi l’événement s’appelle-t-il regards croisés ?

Loïc Duffault : “Nous avons deux partenaires pour #monentreprise 2022 : le Medef et la CPME. Le dernier temps de la web conférence sera dédié à un échange entre la présidente du Medef Occitanie, Sophie Garcia, et le président de la CPME Occitanie, Samuel Cette. Ils vont échanger sur les enjeux des entreprises pour 2022. On va parler de relance et de financement des difficultés. Il n’a échappé à personne que nous sommes dans une année électorale, donc ils apporteront eux aussi quelques sujets sur la table. J’ai là les 100 propositions faites par le conseil national de l’Ordre des experts-comptables à l’attention des candidats à la présidentielle. Donc je leur en soumettrai quelques-unes et recueillerai leur avis pour savoir s’ils sont en phase”.

Programme

  • Introduction par Freddy NICOLAS, Président de l’Ordre des Experts-Comptables Région Occitanie
  • Animation par Loïc DUFFAULT, Élu de l’Ordre des Experts-Comptables Région Occitanie
  • Séquence 1 : Les actualités du moment : quelles opportunités pour le chef d’entreprise ? par Sandrine FOURMENT, Élue de l’Ordre des Experts-Comptables Région Occitanie
  • Séquence 2 : Ecosystème en mutation…l’adaptation nécessaire du business model + focus sur les achats responsables par Christophe CHUECOS-FONT, Élu de l’Ordre des Experts-Comptables Région Occitanie, et Benjamin CHEVALIER, Président de la société Améliore Conseils
  • Séquence 3 : Facture électronique : quels enjeux ? par Pascal CASTANET, Élu de l’Ordre des Experts-Comptables Région Occitanie
  • Séquence 4 : Regards croisés, quels sont les enjeux clés des entreprises en 2022 et les tendances de l’économie en Occitanie par Samuel CETTE, Président de la CPME Occitanie, et Sophie GARCIA, Présidente du Medef Occitanie.

Informations pratiques

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.