Montpellier-Sète, culture : 50 initiatives se répartiront 700 000 € pour le 1er appel à projets "Montpellier 2028"

Hérault Tribune Pro Reportage

Mardi 12 juillet était officiellement présentée la liste des projets retenus dans le cadre du 1er appel à projets engagé dans le cadre de la candidature du grand territoire Montpellier pour devenir capitale européenne de la culture 2028.

Photo : les intervenants et élus* parties prenante de la candidature de Montpellier pour être capitale européenne de la culture 2028 © Virginie Moreau.

Jeudi 31 mars 2022 était officialisée la candidature de Montpellier pour être désignée Capitale européenne de la culture 2028. Une association a ensuite été créée, présidée par Adèle Charvet. Des ateliers participatifs ont eu lieu pour définir les axes de la candidature. Un appel à projets a été lancé pour mobiliser les acteurs de la culture autour de cette ambition.

Mardi 12 juillet, une sélection de 50 projets culturels entrant dans le cadre de cette candidature et portant sur le bassin de vie élargi Montpellier-Sète a été annoncée par le président de Montpellier Métropole Michaël Delafosse, en présence de Nicolas Dubourg, directeur du Théâtre La Vignette et directeur artistique de la candidature de Montpellier Capitale européenne de la culture 2028, et de Sophie Léron, directrice stratégique de la candidature*.

Michaël Delafosse entouré de Nicolas Dubourg et Sophie Léron
Michaël Delafosse entouré de Nicolas Dubourg et Sophie Léron © Virginie Moreau

700 000 euros pour le 1er appel à projets

Les 700 000 euros mobilisés pour l’appel à projets sont financés par la Métropole de Montpellier, Sète Agglopole Méditerranée et les territoires concernés, à hauteur de leurs possibilités respectives. Michaël Delafosse a insisté sur le fait que cette enveloppe n’est pas prélevée sur les crédits culturels existants, mais qu’elle s’ajoute aux dispositifs culturels actuels. “C’est un véritable choix financier en faveur de la culture, à l’heure où d’autres municipalités ferment des théâtres ou baissent leur budget culturel”, assure Michaël Delafosse.

Michaël Delafosse © Virginie Moreau
Michaël Delafosse © Virginie Moreau

Pour être sélectionnés, les projets devaient s’inscrire dans la démarche de la candidature et inclure la coconstruction entre les territoires, un travail en partenariat avec des acteurs de profils différents. Ils couvrent diverses thématiques : la jeunesse, l’hospitalité aux artistes et à la création, la dynamique des industries créatives et culturelles, le respect, la préservation et la mise en valeur des patrimoines et des paysages, le renouvellement urbain et la transformation des villes par la culture.

Les porteurs de projets qui n’ont pas été sélectionnés seront informés des raisons pour lesquelles ils n’ont pas été retenus, de façon à pouvoir revoir leur copie pour le second appel à projets, qui sera lancé à l’automne 2022 et sera doté également de 700 000 euros.

Le calendrier de la candidature

Au 1er semestre 2023, une première sélection sera opérée parmi les 10 territoires qui sont candidats pour devenir capitale européenne de la culture 2028. “Si nous sommes lauréats, nous ajouterons des étages à la fusée [comprendre “des appels à projets supplémentaires”, ndlr] en vue de la sélection ultime, qui aura lieu fin 2023. Si nous emportons la candidature, il y aura une montée en puissance financière ; nous y travaillons”, a assuré le président de la Métropole de Montpellier.

L’hôtel d’Aurès, haut lieu de la candidature

La candidature s’appuiera sur l’hôtel d’Aurès, un lieu destiné à abriter le côté administratif, accueillir des événements culturels et à nouer le dialogue avec la population au sujet de l’ambition culturelle du territoire, pour aboutir à une contribution citoyenne. “L’hôtel d’Aurès sera le cœur battant de la candidature du bassin de vie élargi Montpellier-Sète pour devenir capitale européenne de la culture 2028, un lieu d’intensité culturelle”, indique Michaël Delafosse.

Situé en face du Carré Sainte-Anne, il sera inauguré le 21 septembre et recevra à cette occasion une exposition du collectif Tendances floues, qui a exploré par la photographie l’ensemble des territoires mobilisés dans cette candidature.

Un support dédié permettra au public d’être informé du calendrier des projets, qui sera présenté en septembre 2022. Les initiatives culturelles sélectionnées dans le cadre du premier appel à projets se dérouleront toutes en 2022.

Un prochain article de www.herault-tribune.com détaillera quelques-uns des projets retenus…

Le retour de la ZAT

Lors de l’annonce des initiatives retenues dans le cadre de cet appel à projets, Michaël Delafosse a annoncé : “La ZAT (Zone artistique temporaire) fera son grand retour en novembre à Antigone [12 ans après sa création, alors qu’il était adjoint à la Culture de Montpellier, ndlr]. Au printemps prochain, nous envisageons d’organiser une ZAT sur un grand site du territoire de la candidature. Pourquoi pas aux arènes de Lunel ou au pont du Diable ? C’est en gestation…”

————————-

*De nombreux territoires étant associés à cette mobilisation culturelle sans précédent, des élus étaient également présents, comme Cécile Barral, conseillère au cabinet de Carole Delga à la Région Occitanie ; Jean-François Soto, président de la communauté de communes de la Vallée de l’Hérault ; Christophe Durand, vice-président de Sète Agglopole Méditerranée en charge du rayonnement culturel ; Corinne Poleri, l’adjointe à la Culture de Lunel ; et bien sûr Eric Penso, vice-président de la Métropole en charge de la Culture, et Agnès Robin, adjointe au maire de Montpellier déléguée à la Culture…

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.