Pizzas Buitoni : une 3è gamme de la marque contaminée, Four à Pierre

Affaire Buitoni, épisode 3. C'est la troisième gamme de la marque qui est mise en cause.

C’est une famille de consommateur qui met en cause la marque et va déposer une plainte, comme l’a révélé France Info. La petite fille de 7 ans a été hospitalisée en mars après avoir mangé une de ces pizzas. La pizza était contaminée par la bactérie Escherichia Coli. Il s’agit de la première contamination liée à cette gamme, elle intervient alors que l’entreprise est visée par une enquête pour blessures et homicides involontaires. 

Les multiples rappels de la marque

En mars, la marque de pizzas surgelées Buitoni avait rappelé toute la gamme Fraîch’up après la découverte de la bactérie Escherichia coli dans une pâte. Cette décision intervenait alors que l’agence Santé publique France avait signalé une nette augmentation des cas de contamination à la bactérie Escherichia coli depuis le début de l’année. Elle serait à l’origine de la mort de deux enfants. Après enquête, c’est le site de production des pizzas surgelées Fraich’Up qui a été identifié comme étant la source des contaminations. Le parquet de Paris a ouvert une enquête début avril pour “blessures et homicides involontaires” après qu’une dizaine de cas aient été identifiés. 

Jeudi matin, c’est la gamme Bella Napoli qui a envoyé une mère de famille pendant 6 jours à l’hôpital.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.