Sète : soirée hommage à Manitas de Plata

Rendez-vous le samedi 7 août au Théâtre de la Mer pour une soirée hommage à Manitas de Plata avec le soliste, et petit-fils du guitariste de génie, Kema Baliardo, le compositeur-arrangeur cubain Ernesto Burgos Osorio et le musicien ethnomusicologue Guy Bertrand. Une soirée fidèle à l'esprit de Manitas qui tissera également des liens entre Georges Brassens et Manitas pour fêter dignement ces deux géants de la musique.

Le concert Petites Mains d’Argent va reprendre « la conversation musicale » entre Brassens et Manitas avec une suite d’arrangements réalisés par Ernesto Burgos Osorio sur des titres de Brassens … à la gitane.

Le compositeur-arrangeur cubain Ernesto Burgos Osorio et le musicien ethnomusicologue Guy Bertrand, ont souhaité célébrer l’oeuvre de Manitas de Plata, natif de l’Ile singulière. Avec comme parti-pris la composition d’un répertoire s’appuyant sur la forte tradition de la rumba gitane. Pour ce challenge ils ont choisi une figure de proue : son petit fils, Kema Baliardo, l’un des rares guitariste virtuose en capacité de jouer dans l’inspiration du disparu. Outre ce voyage dans la légende de Manitas, cette création, Sète oblige, imagine aussi une rencontre sonore entre deux natifs qui s’estimaient, Manitas et Brassens.

Manitas & Brassens

Manitas est né le 7 août 1921 à Sète dans une roulotte du quartier dit de La Passerelle, quai des moulins. Deux mois et demi plus tard, le 22 octobre, naissait au 54 rue de l’Hospice Georges Brassens. Tous les deux se passionnent pour la musique, la guitare devenant leur point commun. S’ils se sont croisés dans Sète dans leur jeunesse, ils ne se rapprocheront pour devenir amis que lorsqu’ils connaîtront la célébrité, au milieu des années 1950. Une collaboration musicale a même failli se mettre en place en 1979 lorsque Manitas s’était vu proposer de participer aux sessions du double album « Brassens-Moustache jouent Brassens en jazz ». En tournée mondiale à cette époque, Manitas n’avait pu y participer et la disparition de Brassens deux ans plus tard annulera le projet. Avec trois titres phares de Georges Brassens le concert Petites Mains d’Argent présente la suite imaginaire d’une collaboration Brassens Manitas.

Kema Baliardo : l’héritier légitime

Pour comprendre une famille musicale telle que les Baliardo, il est nécessaire d’intégrer le concept de « duende ». Les musiciens n’en parlent jamais, comme un secret qui se dissiperait s’il était révélé. Sa signification profonde est la transe qui s’empare du musicien quand il rêve sur sa guitare et que les aînés apparaissent. C’est un univers en soi, différent de la vie de tous les jours. Une comparaison pourrait être le « mojo » des bluesmen du Mississipi. La portée de la musique des Baliardo saute aux yeux lorsque Kema joue, la main droite en éventail, utilisant tous ses doigts comme son grand père Manitas. Notoriété oblige, il a participé aux tournées internationales des Gipsy Kings et de Chico et les Gypsies avant de d’envisager une carrière de soliste.

Informations pratiques

Théâtre de la mer à Sète, le 7 août, ouverture des portes à 19H30, concert à 21H. Tarif unique de 20€. Réservations auprès de l’office de tourisme de Sète.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.