Béziers : le chauffard qui a percuté volontairement une femme était en récidive de conduite en état alcoolique

Dans la nuit du 25 au 26 décembre 2021, une femme de 49 ans qui se trouvait sur un parking a été mortellement heurtée, de façon volontaire semble-t-il, par une voiture qui a pris la fuite avant de finir dans un fossé. On en sait plus sur le conducteur présumé et sur son acolyte…

La victime ne connaissait pas son “assassin”

Le parquet de Béziers indique que la victime, originaire de Provence, était venue fêter l’anniversaire d’un ami avec plusieurs autres personnes dans le restaurant La Cour des miracles, situé au sein de l’établissement Béziers Plage. La quadragénaire a malheureusement perdu la vie en sortant du restaurant, sur le parking, lorsque le chauffard – échauffé par une bagarre précédente – lui a foncé dessus délibérément, donnant selon les témoins un coup de volant pour la percuter.

Pourtant, “[la victime] ne connaissait aucun des deux hommes mis en cause et ne semble avoir eu aucun contact particulier avec eux au cours de la soirée”, précise le procureur Balland.

Alcoolisation massive

En fin d’après-midi du 27 décembre 2021, le parquet de Béziers a ordonné la présentation des deux gardés à vue devant un magistrat instructeur du tribunal judiciaire de Béziers dans le cadre d’une information judiciaire ouverte pour assassinat, délit de fuite et conduite en état alcoolique.

Les deux hommes impliqués, interrogés par les policiers du commissariat de Béziers, n’auraient aucun souvenir précis des faits “en raison de leur alcoolisation massive, révèle le procureur de la République, Raphaël Balland. En effet, ils avaient d’abord bu une première bouteille de vodka à Montpellier où ils s’étaient d’abord retrouvés, puis avaient consommé deux autres bouteilles de vodka dans le restaurant.

La police a pu établir que l’homme de 46 ans était le probable conducteur du véhicule ayant percuté la victime à grande vitesse. Il est d’ailleurs le propriétaire de ce véhicule. À l’issue de sa garde à vue, il a demandé pardon, se disant conscient d’avoir fait “une grosse bêtise”. Par ailleurs, outre sa consommation massive d’alcool, il a reconnu avoir également fumé 2 joints de cannabis au cours de la soirée.

Mis en examen des chefs d’assassinat, de délit de fuite et de conduite en état alcoolique en récidive légale, le conducteur présumé a ensuite été placé en détention provisoire par le juge des libertés et de la détention.

Un assassinat présumé

La qualification d’assassinat retenue en l’état des investigations s’explique par les propos menaçants qu’aurait tenus le présumé conducteur avant d’aller récupérer son véhicule et de revenir sur place à grande vitesse, ce qui peut laisser à penser qu’il a prémédité son acte.

Son casier judiciaire est déjà lourd de 13 condamnations, la plus récente, pour récidive de conduite en état alcoolique, ayant été prononcée en mars 2019. Il avait déjà été condamné pour des faits de violences, commis il y a plus de vingt ans.

Le passager avait déjà été condamné 4 fois

Pour sa part, le passager présumé a été mis en examen pour complicité de délit de fuite, les policiers ayant constaté qu’il était au volant du véhicule pour aider son ami à le sortir du fossé dans lequel il était tombé postérieurement aux faits. Il a été placé sous contrôle judiciaire avec plusieurs interdictions, notamment celles de se rendre à Béziers, de fréquenter des débits de boissons, d’entrer en contact avec des témoins et de quitter le territoire national. Son casier judiciaire comporte 4 condamnations, pour des délits routiers, dont trois pour conduite en état alcoolique.

Les investigations se poursuivent désormais sous l’autorité du magistrat instructeur.

La peine maximale encourue en cas de condamnation pour assassinat est la réclusion criminelle à perpétuité, rappelle le procureur Balland.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.