Le Crès : la Ville dessine l’avenir du lac

Le 13 janvier dernier, lors des vœux à la presse, le maire du Crès, Stéphane Champay, est revenu sur les grands accomplissements de 2021 et les perspectives d’avenir de la commune.

Crédit photo : Ville du Crès.

Avec sa première adjointe, Céline Pintard, le maire a évoqué les chantiers qui se sont opérés au niveau du lac du Crès et les différents aménagements en cours de réalisation. L’élu est notamment revenu sur l’expérimentation du stationnement payant, une décision qui avait créé de nombreux débats l’été dernier.

L’expérimentation du stationnement payant est “un grand succès”

Le lac du Crès, désormais baptisé “Jean-Marie-Rouché” en hommage au premier magistrat qui s’était battu pour que l’espace devienne un lieu de loisirs, est l’un des moteurs de la commune. L’été, ses abords accueillent entre 6 000 et 7 000 personnes par jour, des locaux mais aussi des habitants de la métropole de Montpellier bien renseignés sur la beauté des lieux.

Afin de mieux gérer les conditions de stationnement et encourager l’utilisation des modes de déplacement doux, la Ville a réalisé une expérimentation sur le stationnement payant des parkings entre le 5 juin et le 12 septembre 2021. Une opération que la municipalité qualifie de “grand succès”. Si bien que le dispositif sera reconduit cette année. “Le stationnement restera payant cette année encore à proximité du lac, annonce Stéphane Champay. Nous devrions repartir sur une même formule. Quand ? Combien de temps ? Nous n’avons pas encore tranché ces questions”. Il rappelle : Pour les Cressois, le parking est gratuit. En été, le lac profite aux gens de l’extérieur qui doivent contribuer aux aménagements s’ils veulent se garer à proximité.”

Grâce aux sommes récoltées l’été dernier, la Ville a pu couvrir une partie des investissements réalisés. “De juin à septembre, le stationnement nous a rapporté 180 000 € environ pour un investissement de 220 000 €”, précise la première adjointe. 

Encourager les modes de déplacement doux 

L’accès au lac, gratuit toute l’année, est facilité depuis décembre par la création d’une nouvelle voie cyclable sur le chemin de Navitau. Cet itinéraire, qui fait le lien entre le quartier du Caylus (Castelnau-le-Lez) et le lac du Crès, a nécessité un investissement de 250 000 €. Dans les prochaines semaines, elle sera équipée d’anneaux supplémentaires pour garer les vélos. 

Avec cet aménagement, la Ville poursuit une ambition claire : encourager l’utilisation des transports en commun et des modes de déplacement doux pour limiter la circulation dans la commune et participer à la réduction des émissions.

Enrichir l’offre des lieux

Depuis l’arrivée de la nouvelle municipalité, le lac a connu de nombreux changements qui participent à sa renommée. La Ville a notamment tenu à débroussailler et remettre au goût du jour le théâtre de verdure, situé au bord du lac, qui avait vu le jour en 1996. Désormais, le nouveau rendez-vous culturel accueille des événements réguliers, en partie animés par l’Agora. Dans un second temps, la municipalité a mené des travaux pour améliorer l’accessibilité au lac pour les personnes à mobilité réduite. Un chemin accessible à tous a ainsi été aménagé entre l’EHPAD et le point d’eau. Enfin, des équipements de fitness sont venus enrichir l’offre du lac.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.