Sète : la mairie ne dénaturera pas la place Aristide Briand

Reportage

Les travaux sont sujets à désaccords, notamment avec l’association Bancs publics qui a déposé un référé contre les travaux. Rencontre avec le maire François Commeinhes sur le sujet.

Pour l’association Bancs publics, c’est une source d’inquiétude « on est dans le flou. On reste très vigilants. On réfléchit à des solutions. Et on a dépassé les 12 000 signatures sur la pétition ». Ils ont notamment proposé à des particuliers « d’adopter les arbres de la place », ce qui pour François Commeinhes « est une bonne nouvelle, car chaque parrain va donc venir arroser son arbre et le tailler quand il le faudra. » Le Maire « comprend les craintes des Sétois, ils ont raison d’être inquiets quand de la désinformation leur est assénée à longueur de journée quant à ce projet. Certains s’en servent pour diviser les Sétois, alors qu’il est fait pour les rassembler. Ce projet faisait partie du programme Action Cœur de Ville présenté dès 2018, voté à l’unanimité en conseil municipal, présenté lors de 6 réunions publiques à l’époque, inscrit également dans nos programmes électoraux. »

Ici encore, la municipalité souhaite libérer la surface de cette zone des véhicules. L’idée est de « prolonger la piétonnisation tout autour de la place, en continuité de Gambetta et Alsace-Lorraine. Les rues du 11 novembre –et ses commerces-, du 8 mai –et son cinéma de cœur de ville- seront entièrement piétonnisées, redessinées, pavées, en continuation logique des artères piétonnes du cœur de ville. Et cette piétonnisation se poursuivra au-delà de la Place, jusqu’à la Médiathèque Mitterrand. Et au pied de la Médiathèque, là où actuellement, sur le site Moch, sont garées des voitures, va être créée en lieu et place la salle polyvalente Brassens, tant attendue (présentée et choisie en 2019) par les Sétois. Une salle dédiée aux évènements festifs, à disposition de nos nombreuses associations, pour des manifestations de tous types, expositions, évènements festifs, sportifs, culturels, éducatifs …. Avec la pandémie et ses restrictions, nous avons dû mettre entre parenthèses tous ces moments de rencontres et de retrouvailles, et le besoin que nous avons de cette salle au service de tous est pourtant évident. »

En surface après les travaux

CartePostalePlaceAncienne

Ce projet n’a pas vocation à dénaturer la place en surface. À la fin des travaux, les Sétois y retrouveront plus d’arbres (107 tilleuls à venir contre 79 actuellement), le kiosque Franke au même endroit, central, mais restauré, de nouveaux jeux pour enfants, des jeux d’eau, manège, ainsi que les terrasses, le marché manufacturé, la brocante, et les évènements festifs qui en font un lieu de vie qui nous est cher à tous. Le projet est travaillé entre les services de la ville, l’ABF et l’architecte. « La place retrouvera son esprit paysager tel qu’il existait sur le plan d’archives de 1898. Avec plus d’arbres, avec le kiosque Franke restauré, une meilleure accessibilité et des aménagements – qui seront bientôt proposés aux Sétoises et Sétois pour qu’ils fassent leur choix – plus agréables et plus conviviaux. Vous savez, c’est comme un accouchement difficile : tout passe quand l’enfant paraît… » détaille le Maire, avant de rajouter « nous avons le même but : offrir un cadre de vie apaisé aux habitants, et aux différentes générations, leur permettre de déambuler sans voiture de la mairie à la médiathèque Mitterrand, à la future salle polyvalente Brassens, tout en conservant une offre de stationnement pour les résidents et usagers sétois au quotidien, voilà l’enjeu. »

Deux ans d’effort pour tous

FrancoisCommeinhes3

François Commeinhes reconnaît que « ce projet demande deux années d’efforts, de contraintes, j’en suis bien conscient. Comme cela a été le cas pour la rénovation des Halles qui sont à ce jour le symbole de la nouvelle dynamique de notre cœur de ville. Qui s’en plaint maintenant ? Les travaux lors de la piétonnisation de l’intégralité de Gambetta, du pourtour des Halles, de la rue Alsace-Lorraine ont été pénibles. Depuis 2019, cette zone a été piétonnisée et sécurisée, laissant la part belle aux piétons et cyclistes et terrasses. Aujourd’hui, qui imaginerait revenir en arrière ? ».
Pour les commerçants installés autour de la place : « ils seront indemnisés. Nous avons prévu une commission sur ce sujet, en fonction des déclarations fiscales. Ils sont bien entendu en attente de ce sujet. Tout comme les commerçants le long des quais qui sont en travaux actuellement », précise le Maire.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.