Sète : les parkings des plages à petit prix

Depuis le 1er mai et jusqu’au 30 septembre, de 9 h à 12 h et de 14 h à 19 h, il faut payer pour se garer sur les parkings des plages à Sète. Pour alléger cette charge aux habitants, la ville met en avant un abonnement mensuel à 10 euros.

La Ville de Sète met en place un dispositif d’abonnement mensuel de 10 euros pour les parkings des plages. Les Sétois doivent récupérer leur abonnement à la capitainerie du port des Quilles ou au bureau d’accueil du parking des Halles, du lundi au samedi, de 10 h à 16 h.

Comment faire pour s’abonner ?

Les pièces justificatives nécessaires pour l’abonnement sont constituées d’un bail, d’un acte notarié ou taxe d’habitation, d’une facture d’électricité de moins de trois moins, de téléphonie ou assurance habitation ainsi que de la carte grise du véhicule. Les personnes non-résidentes peuvent souscrire au « tarif à la semaine » au prix de 30 euros. Il est à noter que sans abonnement, l’utilisation des parkings est de 1 euro jusqu’à 8 h, 10 euros pour 8 h 30 et 25 euros pour 9 h (d’après la législation sur le forfait de post-stationnement).

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires

  1. Payer pour profiter de la nature, de la plage ,
    Faire un abonnement mensuel pour les Setois alors qu’ils payent largement leurs impôts, aucun Setois ne pensait qu’un jour ils paieraient pour aller à la plage.
    Jusqu’où le capitalisme ira ?
    Le comble à un moment où tout le monde aspire à la liberté !

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.